Bienvenue sur mes NEWS

Mes news 

 


Liens internes

Mes News

E-PAIEMENT EN ALGÉRIE Lancement officiel aujourd’hui le 04/10/2016 à 15h50

Le service du paiement électronique (e-paiement) sera officiellement lancé aujourd’hui, a annoncé, hier, l'Association des banques et établissements financiers (Abef) dans un communiqué. La cérémonie de lancement sera organisée par l'Abef en présence du ministre des Finances, Hadji Baba Ammi, de la ministre de la Poste, des Technologies de l'information et de la communication, Imane Houda Faraoun, du ministre délégué chargé de l'Économie numérique et de la Modernisation des systèmes financiers, Mouatassem Boudiaf, et du gouverneur de la Banque d'Algérie, Mohamed Loukal. Plusieurs entreprises ouvriront ce service à leurs clients telles Algérie Télécom, Mobilis, Air Algérie, Société des eaux et de l’assainissement d'Alger (Seaal), Djezzy, Ooredoo et Amana Assurances.
Ces web marchands, qui seront suivis incessamment par un deuxième lot d'entreprises, permettront dorénavant à leurs clients ou abonnés de procéder au règlement de leurs factures, à l'achat d'unités téléphoniques ou de billet d'avion et à la souscription d'une assurance voyage par carte interbancaire (CIB) à travers leur site web 24h/24 et 7j/7, fait savoir la même source.
Par ailleurs, onze banques vont assurer à leur clientèle le service de paiement électronique (e-paiement) qui sera officiellement lancé aujourd’hui, a indiqué, hier, le ministre délégué chargé de l'Économie numérique et de la Modernisation des systèmes financiers, Mouatassem Boudiaf. “Il s'agit des six banques publiques ainsi que de cinq banques privées”, a précisé M. Boudiaf dont le département a assuré la mise en œuvre et le lancement du service e-paiement en coordination avec la Banque d'Algérie. Le ministre délégué a également précisé que les services de son département avaient mis en place “des canaux d'interaction en vue d'instaurer la confiance dans l'usage de la carte de paiement électronique”.
Ces canaux portent sur la mise en service d'un portail web devant permettre aux clients de commander leurs cartes et mots de passe, de situer les terminaux de paiement, les DAB (distributeurs automatiques de billets) et les cybers marchands concernés et d'expliquer les règles d'un bon usage sécurisé des cartes de paiement électronique. De même, des numéros d'appel verts gratuits (quatre chiffres) seront mis en place au service de la clientèle. Ces canaux comptent aussi une campagne publicitaire de sensibilisation sur les chaînes de télévision et les chaînes radio (arabe, amazigh, français). M. Boudiaf avait annoncé fin juin dernier que le service e-paiement pour les grandes entreprises serait lancé avant fin 2016.

APS/R. N


Election le 01/10/2016 à 23h35

.



Etat civil: On peut désormais rectifier les erreurs sur internet le 26/08/2016 à 14h50


BONNE NOUVELLE
Etat civil: On peut désormais rectifier les erreurs sur internet

Cette entrée a été publiée dans Bonne nouvelle le 25 août 2016 par Mouhamed Mouhamed.
acte de naissance
Un nouveau mécanisme a été mis en place pour la rectification des erreurs dans les actes de l’état civil directement sur internet.

Cet outil “permettra à tous les citoyens résidant au niveau national, le dépôt des demandes de rectification électroniques des erreurs contenues dans les actes de l’état civil par Internet”, indique maghrebemergent qui a relayé l’information.

Pour pouvoir effectuer cette opération à distance, l’intéressé doit tout de même se présenter du tribunal pour s’inscrire, mais seulement une seule fois, promettent les autorités. Cette prestation de rectification électronique des erreurs est possible sur le site web du ministère de la Justice.


La rentrée le 4 septembre le 10/08/2016 à 22h34

Mme Benghebrit a assuré, récemment lors d’une conférence de presse tenue à Alger, que le changement des programmes scolaires aura pour conséquence l’élaboration de nouveaux livres et manuels scolaires.

Après une année scolaire 2015/2016, marquée notamment par plusieurs mouvements de protestations, à l’image du dossier des enseignants contractuels qui a fait couler beaucoup d’encre l’année dernier, mais aussi par les nombreux cas de fraude enregistrés durant l’examen du Baccalauréat et la fuite massive des sujets sur internet et les réseaux sociaux, chose qui a conduit à l’organisation d’une sessions partielle du BAC, le ministère de l’Enseignement semble déjà s’apprêter à la nouvelle année scolaire, en fixant d’ores et déjà le calendrier de la rentrée et des vacances scolaires.

En effet, c’est dans un communiqué rendu public, hier, que le ministère de l'Éducation nationale a fixé le calendrier et les dates pour la rentrée scolaire 2016/2017 ainsi que pour les vacances. Ainsi et pour les employés et le personnel d’administration, le retour est prévu pour le dimanche 28 août prochain. Les enseignants, pour leur part, regagneront les établissements quatre jours après, soit le mercredi 31 août. La grande rentrée des classes pour les élèves se fera à partir du dimanche 04 septembre.

Par ailleurs, le même communiqué précise que les vacances d’autonome sont prévues, du 27 octobre au 06 novembre. S'agissant des vacances de l’hiver, elles sont prévues du 15 décembre 2016 au 06 janvier 2017. Les vacances du printemps ont été programmées du 16 mars ou 03 avril 2017. Quant aux vacances d'été, elles débuteront le 06 juillet 2017.

Une nouvelle année et de nouveaux défis

À noter, pour rappel, que l’année scolaire 2016/2017 connaîtra également l’application de nouvelles réformes de deuxième génération du système éducatif. Selon la ministre de l’Éducation, Mme Nouria Benghebrit, il s’agit d’un programme ambitieux qui concrétise la volonté de changement qualitatif inscrit sur le registre des reformes prévues par le secteur de l’éducation nationale. M. Benghebrit a assuré, récemment lors d’une conférence de presse tenue à Alger, que le changement des programmes scolaires aura pour conséquence l’élaboration de nouveaux livres et manuels scolaires.

La ministre a révélé que son département a mis au point un livre unifié pour la première et la deuxième année primaire. Mme Benghebrit a ajouté dans le même contexte que si les réformes de 1979 ont réussi à gagner les défis «de l’algérianisation et de la gratuité de l’enseignement, le défi aujourd’hui est celui de la qualité», estimant que cela est une revendication de toute la société. «Il est de la responsabilité de l’école algérienne qui a bénéficié d’investissements considérables de satisfaire aujourd’hui cette revendication et de mieux répondre aux aspirations de toute la société», a indiqué la ministre de l’Éducation nationale.

Elle a ajouté dans le même contexte que les réformes de deuxième génération seront entamées dans une première étape à partir de la rentrée scolaire 2016-2017 au niveau des première et deuxième années primaire ainsi qu’à la première année du cycle moyen avant d’être généraliser aux autres niveaux de l’enseignement. Les matières scientifiques seront dispensées en langue française. «Le programme de ces réformes sera précédé par des sessions de formation au profit des encadreurs et les inspecteurs», a également indiqué Mme Benghebrit.

La prochaine année scolaire sera caractérisée aussi par une autre réforme. Il s’agit de la réforme du Baccalauréat. Le projet en cours d'élaboration sur la réforme de cet examen sera soumis au Gouvernement au terme des vacances d'été. Parmi les points proposés, la réduction du nombre des jours d'examen de cinq à trois jours parallèlement à la révision à la baisse du nombre des épreuves. En gros, il s’agit de défis considérables que la ministre de l’Éducation a soulevés pour cette nouvelle année.

Selon des experts de l’enseignement, les réformes de deuxième génération, si appliquées, auront un impact sans précédent sur l’école algérienne. Elles réussiront à faire soustraire l’appareil éducatif national de la menace islamo-baâthiste qui gangrène depuis plusieurs années ce secteur. Avant même leur application, des voix de ce courant se mobilisent déjà pour contrecarrer ces réformes. Certains lui reprochent de s’appuyer sur l’expertise française dans la conception de ses réformes.

«Nous avons des conventions avec une cinquantaine de partenaires étrangers. Nous travaillons également avec l’UNESCO. Nos partenaires ne sont nullement habilités à intervenir dans le contenu des programmes. Leur rôle est de nous aider sur le plan méthodologique», a-t-elle déclaré. Il faut dire que depuis l’installation de Nouria Benghebrit, une vague de dénigrement très agressive a été dirigée contre elle sur les réseaux sociaux, en raison de ses idées progressistes.

O. K.



BENGHEBRIT À TIZI OUZOU POUR PARTAGER LA JOIE DES MEILLEURS CLASSEMENTS le 28/07/2016 à 23h23


Tizi Ouzou devra rejoindre l'excellence


La wilaya n'a obtenu qu'une seule place dans la catégorie de l'excellence.
En visite à Tizi Ouzou où elle a pris part à la cérémonie de remise des cadeaux aux meilleurs élèves de la wilaya, la ministre de l'Education nationale Nouria Benghebrit a exprimé sa joie et sa reconnaissance au mérite des élèves de la wilaya et des responsables à tous les niveaux. Après un périple qui l'a conduite dans la matinée dans plusieurs écoles et au siège en réalisation du centre de médecine du travail, l'hôte de la ville des Genêts s'est rendue au théâtre régional Kateb-Yacine pour la cérémonie de remise des prix aux différents lauréats
La suite l'expression Par Kamel BOUDJADI


Pagination news

 

 

Liens externes

 


Copyright©2016 - Arezki Mensous - Tous droits réservés - Toute reproduction est interdite.