Arezki

Le montagnard pouilleux    

    Le départ de ce village qui avait tout donné à Arezki sans rien attendre au retour était effectif quand l'oncle Moulay le prit par main droite en jetant un regard furtif à sa tante Thakissount.- nous reviendrons souvent vous revoir, le petit-fils que tu chérissais ne manquerait pas à ce devoir sacré envers le bienfaiteur.
    La fouta cachée ses larmes ruisselantes, marmonna quelques en vers Moulay auquel elle reconnaissait la bonté et l'altruisme de nature.
    En descendant ce chemin sinueux menant vers Agni, les yeux de Fahma cessèrent probablement de mouiller son visage pour mieux nous apercevoir sur une plus longue distance. Une séparation douloureuse que le brave Moulay subissait car la timidité l'emporta sur cet événement difficilement acceptable.
    Chemin faisant l'oncle, il serra un peu plus la main du chérubin qui leva sa tête le fixa des yeux interrogateurs, une de ces façons de lui dire- que veux-tu?
Moulay satisfait de la réaction positive du gamin qui considère comme un éveil lui soufle à l'oreille - sache maintenant tu fais partie des nôtres, ainsi tu traîneras plus ce boulet d'orphelin parenté, n'est pas peur tu trouveras ta sérénité rapidement.
     La suite du trajet tomba dans un silence sidéral où chacune des personnes relia le fil de sa vie avec son rythme normal.
   L'arrivée à sa nouvelle famille d'accueil, Arezki fut décontenancé



Copyright©2016 – Arezki Mensous - Tous droits réservés - Toute reproduction est interdite.