menu page amis

EVASION

Hommage


Mes liens

Un petit coin réservé aux amis d'enfance.

  • Sentiment d'affection entre deux personnes ; attachement, sympathie qu'une personne témoigne à une autre : Être lié d'amitié avec quelqu'un.
  • Bienveillance, gentillesse, courtoisie chaleureuse manifestées dans les relations sociales, privées, mondaines : Dire un mot d'amitié. Fais-nous l'amitié de venir dîner.
  • Relations entre collectivités fondées sur le bon voisinage, la bonne entente, la collaboration : Conclure un traité d'amitié.
  • Larousse

-------------------

Cher ami Mohand 

           Il est temps pour nous de regarder un peu dans le rétroviseur de notre modeste parcours dans ce monde où l'imprévisible était notre façon de vivre. Tant d'années étaient passées, une très grande majorité ensemble, des hauts et des bas, des turbulences guerrières, la faim et misère se côtoyaient en se frottant à nous de temps à autre.

   Le meilleur début de notre récit est bien entendu la fleur jeunesse sans moyens matériels, ni grandes affections familiales. De ta situation d'orphelin à l'absence de mes parents biologiques, seules deux vieilles femmes, ta mère Thamni3th et ma grand-mère Thakissount veillaient jalousement sur notre bonheur quotidien qui ne manquait pas d'égayer notre insouciance juvénile.

     Les jeux et les escapades se suivaient en alternance quand l'école d'El Khemis nous donnait le temps d'inspirer et d'expirer sur un air frais d'entre les oliviers et les broussailles de la vallée de l'Oued Sébaou, lieu de villégiature idéal pour donner libre cours à nos jambes frêles. Nous gambadions tels les chevaux sauvages libérés de leurs enclos.

      Le sourire, la bonne humeur et l'initiative vivaient en nous du lever au coucher du soleil.

     Te rappelles-tu quand les adultes passaient près de nous ? Nous rougissons sur d'éventuelles remarques que pourrait nous lancer en plein visage et qui rendraient tout petit pour une bonne période. Nous n'étions jamais sûrs que notre comportement soit idoine pour nous affranchir de leur regard inquisiteur.

    Nous rêvions aussi de posseder une traction avant comme celle de zi Ouali, une belle machine remontant majestueusement la cote d'Agnibouada captant tous les regards des présents.

   Je voudrais te rappeler ces quelques souvenirs. Ils nous permettront d'adoucir quelque temps soit peu et de nous mettre en diapason de notre âge qu'il faut sereinement vivre.

C'était l'étape de notre enfance.

   Faudra-t-il songer, ensemble à écrire le premier âge en s'inspirant de nos maigres souvenirs ? Oui ! Il est temps de porter un éclairage de notre vécu en direction de la postérité, ça leur permettra surement de mieux s'imprégner des aléas du moment, de mieux se construire et instruire leurs enfants.
Un premier âge qui nous disait-on est le même pour le premier jour si néanmoins la mère trouvée le minimum d'aliments nécessaire au maintien dans les normes de sa personne et du foetus.
Expliquer, les débuts des années 40 ou la guerre mondiale, les épidémies mortelles faisaient rage. La famine et l'émigration forcée étaient notre quotidien, bien entendu nos enfants et petits enfants ne comprendraient pas facilement les conditions de vie des émigrés d'antan.
Reste notre vie adulte, un livre ne suffirait pas. Là aussi la collaboration est nécessaire et le devoir nous impose d'écarter provisoirement du moins ce besoin de nous soumettre à la domination du dinar et ses corollaires.
Merci de m'avoir lu.

 156 Vues.
Copyright©2016 – Arezki Mensous - Tous droits réservés - Toute reproduction est interdite.