Arezki

Une discussion fructueuse.

Un mercredi de bonheur pour si Said, un ancien moudjahid, il vient de marier son benjamin Samir. C’était à huit heures du matin que le branle bas de combat commençait pour moi et si Amokrane, nous devions rejoindre Fréha, une salle des fêtes louée par notre inviteur et prendre un déjeuner convivial parmi une assistance juvénile nombreuse et joyeuse.
Les deux compères que nous étions, sont dépourvus de moyens de transport pour rejoindre le lieu éloigné d’une quinzaine de kilomètres. Plusieurs options s’offraient à réflexion, prendre un taxi, le fourgon ou bien faire de l’auto-stop. Dieu ne nous avait pas lâché pour cette petite difficulté. Une voiture de marque que j’ignore conduite par un héros de la révolution par ses faits d’armes reconnus par tout un chacun qu’il ne relate jamais son humilité oblige.
Il s’agissait de Si Ahmed Dahoumane accompagné de Si Meziane Sadoun de la Kasma des moudjahidine autre combattant de l’ALN. Ils nous demandèrent de se place à leurs côtés devinant facilement la destination. La solidarité villageoise, l’écart minime entre nos âges explosa un débat sur le sacrifice des dizaines de jeunes autour de la vingtaine qui avaient fidèlement et loyalement combattu les armes à la main jusqu’à rendre leurs âmes à Dieu.
Notre souci commun était de savoir comment honorer leur mémoire dans le but de réchauffer les cœurs des parents si Dieu les préserva à ce jour sinon, un bon exemple et un éclairage sur un passé glorieux pas si lointain. J’avoue que le sujet est très complexe et nécessite des connaissances en matière historique, une diversification des sources et mobilisation des gens savants. Je ne terminerais pas sans me demander pourquoi des gens font des petits faits de grands évènements et les grands événements sont réduits au silence . 
Quant à notre table bien garnie et occupée par des personnes âgées désarmées par un manque d’appétit, un régime drastique imposé par les médecins, le cliquètement des dentiers mal ajustés, seule la consolation d’une vie bien accomplie par la plupart des présents nous donnaient des ailes.
Bien à vous



Copyright©2016 – Arezki Mensous - Tous droits réservés - Toute reproduction est interdite.