Turbulence dans ma ville d'Azazga. nav
Arezki

temoins

Les petits gestes qui font le monde

Turbulence dans ma ville d'Azazga

HSPACE=Mes chers ami(es) j'ai observé comme vous le marasme touchant notre commune bloquant ainsi son développement. Je veux traiter si vous le permettez, non pas, ce qui se dégage des slogans véhiculés ça et là, au gré de ses ensembles opposants ou contre opposants, mais les multitudes de groupes et sous-groupes se formant selon certaines convenances transcendant les partis et les villages. Une nouveauté à noter dans notre contrée.
J'ai observé comme tout un chacun le remue-ménage, mais je n'arrive pas à décrypter qui est qui, des groupes se forment et se déforment au gré du moment ou de l'intérêt de telle personne semble opportun à meilleur placement dans la hiérarchie dite des valeurs ou bien une sensation d'une vue favorable soufflant dans sa direction et c'est le moment de se démener. L'intérêt dans ce cas joue un rôle primordial dans la prise du sens de son appartenance ou pas à tel ou tel groupe et l'intérêt général ne venant qu'en dernière position.
Vous allez me dire j'en suis certain que mes premières phrases n'apportent rien de nouveau surtout pas réponse à vos questionnements.
De mon humble avis, cette façon pertinente de poser les prémices d'un débat sur un sujet qui débordera forcément sur les susceptibilités des personnes, alors qu'on n'est même pas au stade de l'acceptation mutuelle. Savez-vous mes chers ami (es) que la tolérance est une vertu qui n'a pas d'ancrage dans notre contrée et que même si nous l'avions, cette soif d'être plus et mieux que l'autre n'a pas de limite.
Alors cet ego qui veut aller plus haut et être plus fort par les moyens légaux et moraux que nous ne maîtrisons pas, nous utilisons les qualificatifs suivants repris du dico, - je le concède :(manigance, magouille, diablerie, micmac, machination, manœuvre,trame, combinaison, intrigue, détour, tripotage, combine et complot) pour s'imposer ou se faire une place, un petit strapontin insignifiant pour suivre un argument usité . Quant à la zizanie, c'est un vieux procédé réutilisable en toutes circonstances pour se faire valoir face à une force divisée .
Les gens ont peur du changement, mais qui n'a pas peur. Qui n'a pas peur d'un éveil tardif soit-il ? Un éveil où la citoyenneté est placée en première loge, la liberté un moyen de se sentir maître chez soi, l'ordre et la discipline comme moyen de développer ses initiatives dans un ensemble harmonique. La justice dans toutes ses largeurs au service du citoyen.
Nous payons chèrement notre ineptie à se prendre en charge sans l'apport maléfique de l'assistanat que ce soit au niveau familial par la solidarité trompeuse ou les actions sociales non cibles ou mal conçu de l'état entraînant une attente permanente d'un substantiel don ciel.
Nous payons chèrement la mise en avant du dinar aux dépens des valeurs que doit véhiculer l'être humain, structuré par le mode vie de chacun et socialement sous influence, depuis la nuit des temps.
Je me suis éloigné volontairement des détails qui passionnent le citoyen de notre commune en ce qui concerne la gestion de l'APC et je ne veux pas m'aligner sur cette situation importante à mes yeux, mais conjoncturelle. Je tiens quand même à formuler un voeu : que les gens de bonne volonté armés de leur sagesse ne tenant qu'à servir l'intérêt du citoyen et seulement du citoyen dans le sens le plus porteur du mieux vivre du terme.
Merci de m'avoir lu.



Copyright©2016 – Arezki Mensous - Tous droits réservés - Toute reproduction est interdite.