menu

EVASION


       Liens

La dépouille du journaliste Jean-Louis Hurst à Alger

La dépouille du journaliste Jean-Louis Hurst, défenseur de la cause algérienne lors de la guerre de libération, décédé mardi dernier en France à l'âge de 78 ans, a été rapatriée mercredi à Alger. Etaient présents à l'arrivée de la dépouille à l'aéroport international Houari-Boumediene, des personnalités historiques, des compagnons du défunt ainsi que des représentants des ministères Moudjahidine, de l'Intérieur et des Affaires étrangères.
        
 Jean-Louis Hurst sera inhumé au cimetière chrétien de Diar Es-Saâda d'Alger, conformément à son vœu.
        
Né le 18 septembre 1935 à Nancy, le défunt était membre des réseaux dits de "porteurs de valises" en soutien au Front de libération nationale (FLN) pendant la guerre de libération.
        
Connu pour son livre "Le Déserteur", un récit personnel qu'il signe du pseudonyme "Maurienne", Jean-Louis Hurst réintègre, après l'indépendance de l'Algérie en 1962, l'armée pendant quelques mois pour terminer son service militaire.
        
Il participe à plusieurs chantiers de travail volontaire en Kabylie et suit des études d'histoire à l'université d'Alger. De retour en France, il reprend son travail d'enseignant en Seine-Saint-Denis avant de se lancer à partir de 1972 dans le journalisme au quotidien Libération.

Copyright©2016 – Arezki Mensous - Tous droits réservés - Toute reproduction est interdite.